Front-Cover_EPIC_4

EPIC #4

12,00

Rupture de stock

– 80 pages de photoreportage / Impression sur classique demi-mat 130g

– 3 reportages traités chacun sur 18 pages de photos  et 4 pages de texte rédigées par le photographe lui-même afin d’expliquer les coulisses de son sujet.


 

ÉDITORIAL

C’est l’histoire d’un petit pays d’Afrique qui n’intéressait pas grand monde jusqu’à présent, le Burkina Faso. Sophie Garcia a décidé de s’y installer pour voir de plus près ce qu’il en était vraiment et y faire son métier de photojournaliste. Ses images sont époustouflantes et nous sommes heureux d’ouvrir cette nouvelle formule – désormais trimestrielle – d’EPIC-stories avec ce reportage.

C’est aussi l’histoire d’une ville, Istanbul, que beaucoup connaissent, pour le coup, et où Kalel Koven a promené son objectif amusé, inspiré par les grands noms de la photographie qui y ont déjà promené le leur, d’Alex Webb, dont Kalel ne cache pas qu’il l’a beaucoup inspiré, à Marc Riboud, qui a bien voulu  nous confier ce qu’il écrivait de cette ville que l’on ne finira jamais de découvrir.

C’est encore l’histoire d’une étrange tradition que nous raconte Laura Surroca. Elle a cours sur l’île de Sulawesi, en Indonésie, où une pression sociale immense amène des familles à s’endetter pour offrir à leurs morts des funérailles grandioses.

C’est enfin l’histoire d’une génération de jeunes photojournalistes que le grand observateur du milieu journalistique qu’est Michel Puech a souhaité nous conter, à travers sa rencontre avec Édouard Elias.

Vous raconter des histoires, en images et en mots, voilà tout simplement l’ambition d’EPIC-stories, et nous espérons que celles qui composent ce numéro vous plairont !

 


SOMMAIRE

Yasoma – par Sophie Garcia – Depuis deux ans, Sophie Garcia vit au Burkina Faso, pays dont elle s’attache à couvrir l’actualité tumultueuse. Sa série « Yasoma », présentée dans ce numéro, est le fruit d’un travail personnel en profondeur sur un pays qui semble vivre une période de transition essentielle de son histoire.

L’autre Istanbul – par Kalel Koven – « Rien de tel, pour connaître une ville que de s’y perdre », écrivait Marc Riboud. C’est ce qu’à fait Kalel Koven : il s’y est perdu. Corne d’Or, le Bosphore, d’une rive à l’autre il a flâné appareil photo au poing.

Le dernier voyage de Ruth – par Laura Surroca – Ruth vient de mourir et sa famille souhaite lui offrir de vraies funérailles tojara. Dans cette région reculée des îles Sulawesie, en Indonésie, les funérailles répondent à un certain nombre de codes très particuliers et très exigeants pour les familles.