couv-epic-photoreporter-web

HORS-SÉRIE EPIC/PHOTOREPORTER

8,00

106 pages  / Imprimé sur classique demi-mat 130g

 


Le Festival International « Photoreporter en baie de Saint-Brieuc » a confié à EPIC-stories le soin de réaliser un hors-série présentant l’ensemble de ses sujets exposés et nous en sommes très très fiers.

Ce catalogue présente donc les travaux de : Anna Ackerman (qui signe la couverture de ce hors-série) Glenna Gordon, Ian Teh, L’oeil de Paco, Gael Turine, Kazuma Obara, Ed Kashi, Cris Toala Olivares et Arnau Bach.


 

 

Chaque année, depuis 2012, le Festival international PHOTOREPORTER concrétise l’ambition d’informer le grand public par des photoreportages sur des sujets du monde entier.

En réponse à un appel à projets lancé par le Festival chaque début d’année (mars), sans thème prédéfini, 250 à 300 dossiers de photoreporters français et étrangers sont étudiés par le jury du Festival présidé par Marc Prüst, Directeur artistique du Festival.

Chaque automne, en Baie de Saint-Brieuc, le public découvre une dizaine de reportages exclusifs et inédits sur des sujets dont on parle peu dans les médias.

Le Festival se positionne en cela tel un média d’information grâce auquel il est possible de prendre le temps de regarder, d’observer, de lire les légendes, de comprendre au fil des photographies des situations qui se déroulent à deux pas ou à des milliers de kilomètres de chez nous.

Donner les moyens aux photojournalistes de montrer le monde dans sa diversité et sa complexité afin de contribuer à donner les moyens du libre arbitre des citoyens ; rendre accessible l’information au plus grand nombre; c’est ce qui anime le Festival et ses partenaires privés et publics, tous engagés dans une aventure depuis déjà 5 années.

Véritable fenêtre sur le monde, le Festival propose au public de tout âge un nouveau rapport à la photographie par des rencontres-débats avec les photoreporters, par  une approche de l’exposition photo qui mêle esthétisme et apport de connaissances sur des thèmes qui animent diverses régions du monde.

L’originalité du Festival repose également sur son mode de financement. Si Saint-Brieuc Agglomération et le Conseil Départemental des Côtes d’Armor soutiennent l’évènement, la production et la réalisation des photoreportages sont financées grâce au premier fonds de dotation des Côtes d’Armor : le Fonds Photoreporter en Baie de Saint-Brieuc. Il unit une quarantaine de partenaires privés qui soutiennent le Festival et son leitmotiv : proposer un évènement photographique qualitatif en termes de contenus qui contribue à la diffusion et la production de l’information, et dans le même temps, assure le rayonnement et l’attractivité de la Baie de Saint-Brieuc.