Arunodhaya

Red Balloon

120,00

  • Tirage photo imprimé sur papier d’art Barita Hahnemühle 315 g (non encadré)
  • Certificat d’authenticité signé par l’artiste (envoyé à part)

par Jean-Matthieu Gautier

Ce jour-là, je suis à Chennai (Inde du sud) pour un reportage sur les enfants des rues commandé par un magazine. Nous sommes dans Ryapuram Nagar, un quartier populaire en périphérie de Chennai, et je reviens en Inde où je n’ai pas remis les pieds depuis près de cinq ans. C’est là que j’ai vécu ma vingt-cinquième année, c’est là que j’ai commencé à apprendre à me servir d’un appareil photo et c’est enfin là que j’ai demandé ma femme en mariage.

À un moment, nous sortons d’une longue interview auprès d’une jeune fille étonnante qui s’est créé une vrai notoriété en interpellant les autorités de la ville sur les questions environnementales. Nous remontons la rue avec la journaliste avec laquelle je fais équipe et sommes tout entier dans l’excitation de cette rencontre, commentant, débattant sur ce que cette enfant qui raisonne comme une adulte et vit dans une pièce microscopique d’à peine dix mètres carrés avec ses parents qui la regardaient si fièrement nous a dit. Nous en sommes là et je pense que la jeune révolte qui habite cette fille l’aura privée de son enfance et de toute notion d’insouciance. Eh voilà que dans cette rue, je ne les voyais pas ou à peine, des enfants jouent. Machinalement, je porte l’appareil à mon œil et déclenche une, deux, trois fois,  sans trop y penser. Plus tard, j’ai compris que ces images d’enfants qui jouaient avaient une symbolique plus forte que celle que j’avais bien voulu leur accorder. Ils incarnaient – sans l’avoir décidé pour autant – cette idée de l’insouciance sacrifiée d’une petite fille d’un slum de Chennai que l’inconséquence des adultes pousse à prendre leur place pour les responsabiliser.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande particulière.