SÉLECTION DU JEUDI #64

Bonjour, voici la #Sélectiondujeudi 64, votre indispensable dose de photojournalisme hebdomadaire. Cette semaine, nous partons en Chine, en Ukraine, en Iran, au Haut-Karabakh et à Paris…


N’oubliez pas que la #Sélectiondujeudi vous aime. À partir de la semaine prochaine, vous la retrouverez – non plus ici – mais uniquement sur le site de nos excellents partenaires et néanmoins amis d’OA13 et sur notre compte Instagram – que vous pouvez donc d’ores et déjà commencer à follower si ce n’est pas déjà le cas.

La curation se fera tout de même encore et toujours par notre intermédiaire car c’est ce que nous avons décidé avec nos amis d’OA13 et parce que cette sélectiondujeudi restera, même sur OA13 (site dont nous vous invitons très très vivement à parcourir les rubriques si vous ne le connaissez pas encore) la sélectiondujeudi d’EPIC-stories.

Continuez donc à nous soumettre vos images via ce lien – en prenant garde de rédiger convenablement vos légendes et en tenant compte des contraintes liées au grand World Wild Web, à savoir qu’une image en ligne, ça ne sert pas à grand chose de nous l’envoyer en 6000 pixels de large et 300 dpi – pardon pour le jargon – 😉 un bon 1440 suffit !


… et comme vous le savez (bis repetita) cette sélectiondujeudi existe parce qu’il y a derrière UNE REVUE qui vient d’atteindre 100% de sa collecte sur Kisskissbankbank, Yahou!! mais que bon… après tout, vous pouvez néanmoins continuer à soutenir car il reste 10 jours pour (nous dit-on) faire péter le record de Kisskissbankbank établi à 2113%… Et on trouve que ça serait pas mal d’essayer. Histoire de 🙂

Merci d’avance.

Le soleil d’hiver poinçonne le M Jaune doublement cerclé sur la façade ocre de la mairie du 20ème. Le motif  est à ce point précis que je reste là, planté à le regarder jusqu’à ce que le soleil s’en désintéresse. Des formes irrespectueuses passent et repassent devant l’incroyable projection sans se soucier de ce qu’elles peuvent l’occulter. Et puis apparait cette  silhouette dévote à quelque dieu électronique…

© Cyril Abad / Hans Lucas


Dimanche 20 novembre 2016 : devant les traditionnelles décorations de Noël des grand magasins à Paris, une jeune fille  décide de faire un selfie devant une des créations de Jimmy Choo, qui a été choisi par Le Printemps pour la 150e édition des illuminations de Noël. Cette vitrine est intitulée « La fabrique de goûter ». Paris, France.

© Jan Schmidt-Whitley/CIRIC


Le 21 novembre 2013, après des mois de négociations, l’ancien président ukrainien Victor Yanukovich refusait de signer l’accord d’association avec l’Union Européenne.

Des centaines de personnes, déçues pour la nouvelle,  sont sorties dans les rues pour protester contre la décision du gouvernement. Ce fut l’origine de trois mois de mobilisations où tous les regards étaient dirigés sur la place de l’indépendance à Kiev.

La Maison des Syndicats, située à côté de la place, est devenue le Quartier General des  manifestants jusqu’en février 2014, où il a été complètement dévasté pour le feu, en causant au minimum seize morts.

Bien que la photographie ait été prise en décembre 2015, les séquelles de l’incendie sont toujours visibles sur le mur aujourd’hui, rappelant l’échec d’une révolution et le début d’une guerre dont personne ne connaît l’issue.

© Teresa Suárez / EMI-CFD


Deux femmes prient au monastère de Gandzasar, Haut-Karabakh, juin 2016.

En Avril 2016, le conflit autour des territoires disputés de Haut-Karabakh a escalé de nouveau. Les soldats ont été mobilisés pour défendre les frontières. En raison de la situation instable, beaucoup d’entre eux sont de service jusqu’à présent. Les femmes, habituées à l’incertitude, restent dans leur maisions pour s’occuper des enfants.

Le conflit du Haut-Karabakh dure depuis la chute de l’Union Soviétique. Malgré les nombreuses négociations de paix, la situation n’est pas toujours calme. La guerre de 4 jours, qui a eu lieu en Avril 2016, a causé environ 350 décès.

© Magdalena Chodownik


« J’ai tellement peur que la corde me frappe, j’envie ceux qui peuvent en faire ».

Luzhhike a 8 ans et habite à Shanghai. Il a pris cette photo dans le cadre d’une correspondance avec des enfants de Villepinte.

Novembre 2016

© An Eye For An Eye


C’est aux abords de la place centrale de Langde, petit village de la minorité chinoise des Miao, qu’un père apprend à son fils comment tuer le rat qu’il vient de piéger. Il sera certainement un des plats servis ce soir pour le dîner, la viande étant rare et chère dans ces endroits du pays encore difficiles d’accès, contrastant avec cette Chine ultra moderne des grandes villes. Printemps 2016.

© Arnaud Faverjon


Trois Iraniennes se dirigent vers le Mausolée de Shah Cheragh, l’un des sites de pèlerinage célèbres de Chiraz, contenant la dépouille du frère de l’Imam Reza. Iran, mai 2016

© Gilles Oger